Eléments autoportants à simple voile

Eléments autoportants à simple voile supportent aussi bien leur propre poids que celui des éléments modulaires des étages supérieurs. L'entrepreneur doit prévoir au-dessous une console de béton pour absorber les charges. Le revêtement est fixé mécaniquement au gros-oeuvre pour la reprise des efforts horizontaux. Le domaine d'application est limité à 10-12 m de hauteur pour empêcher que la façade ne bouge trop en raison notamment de l'importance des dilatations et retraits thermiques. 

2/9